Altin Gün – On

Post Tags

Issu de la rencontre improbable entre des musiciens hollandais et turcs, ce jeune groupe puise dans les racines musicales anatoliennes afin de les remettre au goût du jour. 

Le folk/rock turc semble d’un coup trouver une seconde jeunesse en 2018. Les moyens mis à disposition des “diggers” d’internet n’y sont pas pour rien. En effet, YouTube permet aujourd’hui à quiconque de redécouvrir des pépites issues des genres les plus confidentiels. La Turquie peut en effet se targuer d’avoir une culture musicale très riche avec des scènes rock, folk et même disco qui lui sont propres.

C’est le constat qu’a fait Jasper Verhulst, musicien hollandais qui, après avoir assisté à un concert à Istanbul se prend d’amour pour le rock turc des années 70. Un style tirant son inspiration des groupes occidentaux de l’époque, la touche orientale en plus. De retour aux Pays-Bas, ce dernier commence à s’entourer et contacte via Facebook deux jeunes musiciens turcs pour les inviter à monter un groupe. Ensemble, ils reprennent des standards du rock psychédélique turc, et notamment les répertoires de Erkin Koray et Selda Bagčan, véritables icônes locales.

C’est ainsi que naît Altin Gün – “l’âge d’or” en turc – en référence à la richesse musicale de cette époque révolue. La fusion entre modernité de la pop actuelle, son lo-fi, et harmonies orientales fait mouche et transporte irrémédiablement vers le Bosphore. Il se dégage ainsi une réelle énergie de ce qui peut être considéré comme le tube de cet album, Goca Dünya, reprise d’un succès d’Erkin Coray.

Le groupe a notamment fait une prestation remarquée durant l’automne dernier aux Transmusicales de Rennes, et parvient depuis à se concocter une base de fans solides, qui ne risquent pas d’être déçus de ce premier album. Se mélangent à la perfection une pop plutôt moderne, à des guitares fuzzy au son 70’s, sans oublier ces parties vocales turques qui portent un vent de fraîcheur.

Le groupe cosmopolite profitera de l’été pour partager son amour du rock stambouliote en tournant dans de nombreux festivals partout en Europe (Dour, Vieilles Charues) et même aux Etats-Unis. En attendant, on ne peut que vous inviter à écouter et réécouter On. Ça groove et fait voyager par la même occasion…

Vous souhaitez ne rater aucune Gigz News ?

Inscrivez-vous à notre newletter pour être au courant de toute l'actu vivante !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *